Bienvenue !

(Pour soumettre un texte aux carnets, c’est par ici !)

Après une période d’incubation, les carnets de la mention Études politiques prennent enfin leur envol grâce à l’énergie et à l’enthousiasme d’un petit groupe d’étudiants. Nous voudrions, pour accompagner cette initiative bienvenue, préciser l’esprit dans lequel elle a été prise et les objectifs qui seront les siens dans les semaines, mois et, espérons-le, années à venir.

L’objectif principal des carnets est d’offrir aux étudiants de la mention un espace où publier leurs travaux – des exercices rédigés dans le cadre des séminaires de l’EHESS, y compris des comptes rendus de terrain, mais aussi des interventions extérieures au cadre pédagogique : des photos, des graphiques commentés, des dessins, pourquoi pas, des caricatures et des notes d’humeur pourront être également proposés. Toute intervention guidée par le souci d’éclairer la situation politique présente, toutes aires culturelles confondues, sera la bienvenue.

Dans le cadre d’une mention qui met en avant l’étude du politique sous toutes ses formes, sans préjuger des méthodes qui seront les mieux à même d’en rendre compte, il est important que les carnets, à l’image de notre mention, soient le lieu d’un dialogue entre les disciplines : entre la philosophie politique et l’histoire politique, la sociologie politique et l’anthropologie politique, sans oublier le droit et, bien sûr, la science politique à proprement parler.

Un comité de rédaction sera chargé de discuter des publications, afin que celles-ci soient guidées par le souci de contribuer à un débat de qualité et à la mise en circulation de connaissances fiables. Dans une période de désinformation, il est essentiel que ce qui sera dit dans les carnets manifeste les qualités que l’on peut attendre de scientifiques en formation : attention au réel, rigueur de la preuve, sens de l’analyse et souci de l’originalité.

Après une très provisoire fin de l’histoire, le politique est de retour sur tous les continents : les carnets de la mention Etudes politiques auront pour fonction d’en donner la mesure, à notre mesure, avec l’espoir que ce travail d’analyse puisse montrer chemin faisant que les sciences humaines et sociales sont plus que jamais indispensables à la compréhension (et donc à la transformation) du monde (politique) qui est le nôtre.

Yohann Aucante et Luc Foisneau, responsables de la mention études politiques de l’EHESS